PROGRAMMATION

CARIBBEAN LOOK

BAZODEE de Todd Kessler (Trinidad & Tobago)

CHATARRA de Rolando Melendez (Porto Rico)

CINE WOULE - UN ROAD MOVIE de Fabienne Orain Chomaud (Guadeloupe)

ENTRE 2 RIVES de Mariette Monpierre et Christelle Théophile (Guadeloupe)

FEFE LIMBE de Julien Silloray (Guadeloupe)

LA FOTO DE PAPA de David Norris (Porto Rico)

LAZY LADY de Dove Wacchus (Guadeloupe)

LIVE CARGO de Logan Sandler (Etats-Unis/ Bahamas)

LOST SOULS de Fabrice Pierre (Royaume-Uni/ France/ Guadeloupe)

PLAY THE DEVIL de Maria Govan (Trinidad & Tobago/Bahamas)

SELF de C'drick Frémont (Guadeloupe)

OVERSEAS

 

AMERICAN HONEY fiction - de Andrea ARnold (Etats-Unis)

CASSANDRE court métrage fiction - de Joffrey Renambatz (la Réunion)

DIVINES fiction - de Houda Benyamina (France/ Qatar)

JAZMIN ET TOUSSAINT fiction - de Claudia Ste Luce (Mexique)

MOONLIGHT fiction - de Barry Jenkins (Etats-Unis)

PRESENTING PRINCESS SHAW documentaire - de Ido Haar (Israël)

SIDE BY SIDE documentaire- de Michael Kenneally (Etats-Unis)

SWAGGER documentaire- de Olivier Babinet (France)

X500 fiction - de Juan Andres Arango (Colombie)

ATELIERS / MASTER CLASSES 2017

La révolution numérique au cinéma

Le cinéma a toujours mêlé, dès son origine, dimension artistique et moyens scientifiques et techniques. A l’heure du numérique, le 7e Art connaît une véritable révolution  autant dans l’étape du tournage, que dans la production la postproduction et la diffusion. Ce bouleversement affecte la chaîne du cinéma dans son ensemble, et  soulève toute une série d’interrogations. Quelles sont les incidences du numérique sur la production, la réalisation, la programmation?

 

Intervenant : Patrice ABAUL (Guadeloupe)

Trainer Masterclass 3D / New technologies (depuis 2011)/ Stéréographe de LOVE de Gaspard Noé

Les nouvelles écritures et dispositif transmedia

Le but est de donner aux participants les clés pour penser et écrire leur projet en prenant en compte les nouvelles technologies  en usage dans le milieu professionnel du cinéma et de l'audiovisuel, et leur impact  en termes de narration, de production, de droit.

 

Le Fonds Nouveaux Médias est une aide sélective qui accompagne des œuvres audiovisuelles innovantes intégrant les spécificités des nouveaux écrans connectés dans leur démarche de création et de diffusion. Le dispositif s'envisage comme un laboratoire éditorial et économique, considérant que les nouveaux usages ouvrent un nouvel espace créatif et représentent de nouvelles opportunités de financement et de distribution. Le fonds participe tant à la découverte de nouveaux talents qu'à la mutation numérique des secteurs du cinéma et de l'audiovisuel

Intervenant : Anna CHARRIERE  (France)

Chargée de Mission nouveaux médias au Centre National de la Cinématographie

SEANCE APPRENTIS CRITIQUES

 

Charlotte Aristide, auteur, et David Camatchy, journaliste passionné de cinéma, étaient présents à l’issue de la projection de Moonlight le samedi 1er avril 2017 au Rex pour discuter avec les spectateurs et leur donner des pistes pour formuler leur avis critique sur le film.

SEANCE GOOD MORNING CINE

le dimanche matin 2 avril 2017 Cinémas d'ici et d'Ailleurs et les cafés Chaulet ont offert le café et les viennoiseries avant les séances de  Presenting Princess Shaw de Ido Haar et X500 de Juan Andres Arango.

LES INVITES

REGARDS 2.0

SI J'ETAIS LE BON DIEU

MR HUBLOT

EN ATTENDANT L'ENFER

GHOST CELL

CAPTAIN 3D

RETROSPECTIVES - LE CINEMA NEW JACK DES ANNEES 90

BOYZ N THE HOOD de John Singleton (États-Unis)

DO THE RIGHT THING de Spike Lee (États-Unis)

Le cinéma New Jack des années 90

Succédant au phénomène Blaxploitation, avec vingt ans d’intervalle, le cinéma New Jack a délaissé la soul pour le rap.  A l’origine de cette nouvelle vague cinématographique – coïncidant avec l’explosion du gangsta rap – un besoin urgent de parler de son environnement, de s’exprimer, d’exister, de devenir visible, de se démarquer aussi, d’affirmer sa différence et de revendiquer son mode de vie : la “new jack attitude”, cette façon si particulière d’être et de paraître, de parler, de se mouvoir, de s’habiller, bref de porter à l’écran cette nouvelle culture que constitue le hip-hop, avec ses codes vestimentaires et linguistiques, son esthétique urbaine, et surtout son message subversif porté par un rap vindicatif et arrogant, hérité de la tradition orale africaine et mûri par des décennies d’oppression et de souffrance.

Intervenant : Charlotte ARISTIDE  (Guadeloupe)

Auteur de "New-Jack cinema: sortir ou non du ghetto ?" aux éditions The Book edition - 2002

LA SEANCE INSOLITE

Le samedi 1er avril (et ce n'était pas une blague !), s'est déroulé une projection dans un des bassins d'eau chaude de la station thermale de Ravine Chaude au Lamentin.

La séance s'est déroulée à guichet fermé. Un vif succès pour cette première fois !

Petrice Jones travaille à la télévision et au cinéma depuis un certain temps, après sa formation au Théâtre National de la Jeunesse de Grande-Bretagne en 2011. Il a beaucoup travaillé avec la BBC, en guest star dans des séries comm «Casualty» et «Holby City» dans ses premières années.
Il joue son premier rôle de long métrage il ya 3 ans dans le thriller "We Still Kill the Old Way", avant de rejoindre le casting de "Play the Devil ", écrit et réalisé par Maria Govan.

Alternant les tournées de festivals avec "Play the Devil", Petrice revient au Royaume-Uni pour tourner dans  "iBoy" pour Netflix, ou plus récemment dans "Lucky Man" pour la chaîne Sky1.

Né en 1982 à Nantes, Julien Silloray étudie le droit et les sciences politiques à Lyon. Après Un toit pour mes vieux os (2013) et Ma manman d'lo (2014), Féfé limbé est son troisième court métrage tourné en Guadeloupe.

Lucius Barre promeut la distribution mondiale de films de nombreuses cultures. Il a été le premier publiciste international de croisement pour Pedro Almódovar, Shinji Aoyama (Eureka), Luc et Jean-Pierre Dardenne (La Promesse), Atom Egoyan (Exotica), Zacharias Kunuk (Atanarjuat Le jeûne Runner) et Tom Tykwer (Run Lola Run); Et a promu le travail de ces cinéastes bien établis comme Errol Morris, Alain Resnais (herbe sauvage), Carlos Saura (Fados), Hiroshi Teshigahara (Rikyu) et Johnnie To (Élection). Il fait partie des équipes organisatrices des Festivals de Locarno, de Rotterdam et de Turin et a représenté ces dernières années des cinéastes de 21 pays dans des festivals et des marchés clés.

Après des études de cinéma à la Sorbonne et des premières expériences en tant que réalisateur, Alexandre Perrier s’est rapidement tourné vers la production. En parallèle il collabore durant deux ans avec le service des fictions françaises de M6. Cette expérience l‘incite à fonder la société KIDAM en 2006, afin de développer des projets de plus grosses envergures. En 2010, il commence, en parallèle de ses projets audiovisuels, à travailler sur des projets pour le cinéma principalement sous la forme de court-métrages et de coproductions internationales notamment avec le Mexique. Il s’associe par la suite avec trois autres producteurs pour asseoir le développement de la structure : Bastien Ehouzan, Francois-Pierre Clavel, et Pascal Barnveille. Ensemble ils produisent en plus des films de cinéma, plus d’une vingtaine d’heure de programmes chaque année pour la télévision, tout genre confondu, documentaire, captation de spectacle, programme court.

François Serre est Directeur du Festival «  Courant 3D, le rendez-vous du relief et de l’interactivité d’Angoulême » et programmateur « nouvelles technologies » pour le festival International de Clermont Ferrand et l’Interfilm de Berlin.

Enseignant spécialisé dans le son et le documentaire mais aussi réalisateur de courts métrages et de documentaires, François Serre est détenteur d’une Maîtrise de traitement du signal et d’un DESS de Réalisation Documentaire. Professeur de son en BTS Audiovisuel au Lycée de l’Image et du Son d’Angoulême (LISA). De façon régulière, François Serre effectue des missions de formation dans des écoles de cinéma en Afrique et en Asie.

Née en Guadeloupe, Charlotte Aristide a toujours été portée vers, d’une part le voyage, d’autre par l’écriture. A 17 ans elle part dans l'hexagone poursuivre ses études son bac scientifique en poche. Un mois plus tard elle se réoriente d’une classe prépa scientifique à la fac de lettres, où elle passe ensuite tout son cursus universitaire, navigant des lettres au journalisme, puis au cinéma et à la recherche.
Elle profite d’être enfin sur un continent pour explorer d’autres terres, et dès que l’occasion se présente, elle part seule, six mois, sac sur le dos, en Amérique du Sud. De retour en France, après avoir subi les multiples désillusions des perspectives d’emploi pour une diplômée Bac+5 dans le domaines des lettres et des arts, il ne s’offre plus à elle qu’une seule option : vivre son rêve de vie à l’étranger jusqu’au bout. Elle arrive en Colombie pour exercer comme professeur de français dans un lycée français. Depuis août 2014, de retour en France, elle se dédie exclusivement à son autre rêve : l’écriture.

 

Diplômé de l’École Supérieure d'Audiovisuel de Toulouse, Patrice Abaul a travaillé 5 ans comme Chef du Département Audiovisuel au RC Lens. Il y développe les compétences nécessaires pour diriger des productions professionnelles. Après un stage en Nouvelles Technologies avec Inition London, il fonde Redkenn Productions en 2009.

A l'origine destinée à des démonstrations et des entraînements techniques sur les produits Sony, l'activité de Redkenn s'est rapidement développée autour de la production 3D.
Redkenn a produit plus de 30 tournages en 3D depuis septembre 2010 pour des événements (Coupe du Monde Fifa, Wimbledon, les Jeux Olympiques 2012), des publicités, des documentaires et des long-métrages.

La société est maintenant spécialisée dans les nouvelles technologies (3D, 4K, HDR, FX...) et en 2014, Patrice ABAUL fut stéréographe sur le film « LOVE » de Gaspar Noe, tourné en 3D et présenté à Cannes en2014

Patrice Abaul

Réalisatrice guadeloupéenne, Mariette Monpierre est connue pour

Le Bonheur d'Elza (2011), "Entre 2 Rives de Saint Domingue à Pointe à Pitre" (2016)

Après des études en philosophie à la Sorbonne puis en cinéma à Paris-Vincennes, Anna Charrière a travaillé dans la distribution de films expérimentaux, l'exploitation, en festivals ou encore dans la programmation. En 2013 elle intègre l'équipe du court métrage au Centre National du Cinéma et de l'image animée puis devient, en 2015, chargée de mission nouveaux médias.

Christelle Théophile est journaliste à Guadeloupe 1ere. Avec "Entre 2 Rives, de Saint Domingue à Pointe à Pitre", elle signe sa première écriture cinématographique.

ET AUSSI... Dove Wacchus, réalisatrice guadeloupéenne, Cédrick Frémont, réalisateur guadeloupéen, François NABOS, Directeur de post-production ("Swagger")...

Le Festival Nouveaux Regards se déroule en Guadeloupe et explore les nouvelles façons de créer et de vivre le cinéma, à travers la jeune création internationale mais aussi caribéenne, en plein bouillonnement. Découvrez en plus ici...

follow us:
  • Facebook Social Icon
  • Icône social Instagram
  • YouTube Social  Icon

© 2019 Cinémas d'Ici et d'Ailleurs - cinemasdicidailleurs@gmail.com