Le Jury officiel 

Courts-métrages

Philippe Lacôte

Né à Abidjan, Philippe Lacôte grandit à proximité d’un cinéma : « Le Magic ». Son travail de réalisateur a pris plusieurs formes avant de se fixer en 2002 sur l’histoire récente de son pays avec  Chroniques de guerre en Côte d’Ivoire, un film à la frontière entre le documentaire et le journal intime. Puis le long métrage Run, racontant l’histoire d’un fou errant, sélectionné à Cannes Un Certain Regard en 2014. Cette sélection confirme son talent de cinéaste et fait découvrir une nouvelle voix issue du continent africain. La Nuit des Rois, son second long métrage, est une plongée dans la plus grande prison d’Afrique de l’Ouest, durant une nuit de lune rouge.

Aatish Basanta

Aatish Basanta est un réalisateur Mainstream. Né à Paris, originaire de l'île Maurice, il grandit en France, où il est bercé entre la culture occidentale et ses racines indiennes. Passionné de cinéma, c'est pourtant dans la musique qu'il se lance dès son plus jeune âge, dans l'objectif de devenir compositeur de musique de films afin de toucher le public au travers de bande originale épique. C'est avec son premier court métrage qu'il se fera remarquer, avec plusieurs sélections en Festival (Cannes, Clermont Ferrand, Seoul, Sao Paul, Dubaï, Montréal..). Il est repéré par des productions et labels musicaux pour réaliser et mettre en lumière différents artistes. Il mettra son talent à contribution dans le monde du luxe et de la publicité (LVMH, Sony...) dans lequel il évoluera aussi en tant que directeur artistique d'agence publicitaire.

Fictions, films publicitaires ou clips musicaux, il collabore aussi avec de nombreuses productions internationales. Une de ses forces est aussi la direction artistique, la mise en scène et sa direction d'acteur. Avec plus d'une centaine de films à son actif, Aatish Basanta est aussi l'un des pionniers du cinéma indien en France.

Cristel Claman

Cristel Claman est une jeune éditrice guadeloupéenne.

Après un parcours scolaire scientifique, elle a changé de voie pour se consacrer à sa passion : le livre. Elle crée alors sa propre maison d’édition de livres pour enfants – Roots Éditions. La première édition caribéenne francophone traitant cette ligne éditoriale. Elle y met en avant l’estime de soi, la confiance en soi, les modèles positifs pour les enfants principalement afro-descendants, à travers tout type de support de lecture (BD, contes, livres d’activités, imagiers, etc...).

À ce jour, Roots Éditions a à son actif une dizaine d’ouvrages d’auteurs régionaux, nationaux et internationaux.

Elle a récemment obtenu le prix littéraire « Fetkann Maryse Condé » 2020, pour l’ouvrage « Malcolm Little » écrit par Ilyasah Shabazz (fille de Malcolm X) qu’elle a invitée en Guadeloupe lors du lancement de la version française du livre en 2019.

Documentaires

Christelle Théophile

Christelle Théophile est titulaire d’une Licence LEA, langues étrangères appliquées et d’un master en journalisme. Après des études supérieures dans l’hexagone, elle intègre les rédactions télés de France O, OUTRE MER 1ere, Demain TV, TAC Presse, l’Équipe TV, mais aussi RFI, Radio Essonne. Elle est depuis 2011 journaliste, rédactrice, reporter et présentatrice télé et radio pour GUADELOUPE La 1ère chaine du groupe France Télévisions.

Son premier documentaire « Entre 2 Rives – de Saint Domingue à Pointe-à-Pitre » diffusé sur le réseau Outre mer de France télévision et Canal + Antilles connait un très beau parcours à l’international notamment en festivals (USA, Trinidad et Tobago, Bahamas). Il a également été acheté par la chaine publique américaine NBPC pour une diffusion sur PBS dans l’émission Afro Pop en 2018.

Le film nous plonge dans la réalité méconnue de l'immigration en Guadeloupe issue, le plus souvent,  des îles voisines et initiée par des jeunes femmes en quête d'une vie meilleure.  

Après ce 1er succès, la journaliste poursuit sur sa lancée avec trois autres projets documentaires en co-écriture, toujours sur des problématiques sociétales. « La Nouvelle vie de Gédéon », « Tournés vers la Mecque » et « la Guadeloupe suffisante ».

Jane Roger

Jane Roger démarre sa carrière cinématographique dans la production pour rapidement découvrir que c’est la distribution qui l’intéresse. Elle sera programmatrice, responsable du marketing et directrice de la distribution dans diverses sociétés de distributions indépendantes et finalement créera sa propre société, JHR Films début 2015. Depuis, elle a sorti plus de 40 films de longs

métrages fictions et documentaires. Les films qu’elle choisit de distribuer sont éclectiques mais se rejoignent dans un certain esprit d’indépendance et d’exigence cinématographique. Par exemple elle a distribué en 2016, le documentaire « L’homme qui répare les femmes » de Thierry Michel qui retrace le combat du Docteur Denis Mukwege , lauréat du Prix Nobel de la Paix en 2018. Parallèlement à la direction de sa société, Jane Roger est lectrice et formatrice au sein de divers,ateliers et commissions visant à soutenir la jeune

création internationale liée au cinéma d’auteur.

Jessica Oublié

Jessica Oublié est née à Paris en 1983 de mère Guadeloupéenne et père Martiniquais. Après des études en histoire de l’art et près de deux ans à la rédaction de la revue Africultures, elle s’envole pour la Centrafrique et le Bénin où elle travaille pendant cinq ans dans les domaines culturel (Alliance française de Bangui) et linguistique (Institut français du Bénin). De retour en France, elle se prend d’intérêt pour la migration antillo-guyanaise et réunionnaise des années 1960 à 1980 plus connue sous le nom de Bumidom, et publie aux Editions Steinkis en octobre 2017 « Péyi an nou », son premier roman graphique documentaire qui reçoit le Prix Etudiant de la BD Politique de France Culture en 2018. En février 2018, elle s’installe en Guadeloupe et y découvre alors la pollution environnementale au chlordécone. Son deuxième ouvrage, « Tropiques toxiques », roman graphique et photographique documentaire – réalisé en collaboration avec Nicola GOBBI, dessinateur, et Vinciane LEBRUN, photographe et Kathrine AVRAAM, coloriste -sort le 22 octobre 2020, dans la collection « Témoins du Monde » des Editions Steinkis. Des planches de la BD seront « augmentées » en janvier 2021 et permettront aux lecteurs d’avoir accès à des archives via l’application SnapPress.

Prix des médias

Essimi Mevegue

Essimi Mevegue est journaliste et producteur depuis 25 ans dont 20 en tant que critique de cinéma. Il a travaillé pour la presse écrite, la radio et la télévision. Il est co-auteur et producteur du documentaire "Spike Lee censuré en France?" en 2009 et travaille actuellement sur un documentaire sur l'histoire de la presse Hip-Hop en France. Il officie en tant que journaliste et chroniqueur dans l'émission de télévision Ciné Le Mag diffusée sur Canal Plus Afrique.

Laurence Baptiste-Salomon

Journaliste pigiste multi-supports et médias, Laurence est titulaire d’un Master professionnel de Journalisme de l’Institut Français de Presse, Université Panthéon Assas, Paris 6e et d’une Maîtrise de LEA (Langues étrangères appliquées). Elle aime depuis octobre 2020 un atelier journalisme hebdomadaire au lycée Faustin Fléret de Morne-à L'Eau, et a un intérêt prononcé pour la Caraïbe et les Amériques. Tiitulaire du Diplôme d'Études Latino-américaines à l’Institut des Hautes Etudes de l'Amérique Latine de l’Université Sorbonne Nouvelle, elle est aussi passionnée de cuisine et a le goût du dépassement de soi notamment par le sport.

David Camatchy

Né à Paris, de père réunionnais et de mère  guadeloupéenne, David Camatchy achève sa scolarité en Guadeloupe. La musique et le cinéma sont ses deux principales passions. Après ses études, il effectue un stage d’observation à RFO au Morne Miquel à Pointe-à-Pitre. Il se décide alors à devenir journaliste. Il forge son expérience sur le terrain et dans différentes petites radios musicales. Après un passage à la rédaction de La Une Guadeloupe en télévision, il rejoint en 2004 RCI Guadeloupe pour quelques piges avant d’intégrer la rédaction. Le cinéma l’a suivi tout au long de son parcours, plus de 20 ans en radio comme en télévision, par le biais de reportages, interview, chroniques et critiques sur le 7ème art. Pendant de nombreuses années, il a proposé aux auditeurs de RCI Guadeloupe une chronique sur les sorties en salles en Guadeloupe, tous les samedis (Remake).